Qu'est-ce qu'un disconnecteur ?

Le disconnecteur est un dispositif de sécurité réglementaire utilisé contre les phénomènes de retour d'eau. Deux cas de phénomènes de retour d'eau sont répertoriés (inversion du sens de la circulation de l'eau) :

Le disconnecteur permet un arrêt automatique de la distribution d'eau utilisée en cas d'inversion de pression, sans utilisation d'énergie extérieure.

Les disconnecteurs ont l'avantage du fait de leur technologie de permettre une séparation automatique des liquides sans qu'il n'y ait de contact : le liquide pollué est tout de suite isolé dans la chambre intermédiaire du disconnecteur et rejeté par la soupape d'évacuation dans le réseau d'eau à évacuer.

Les rôles du disconnecteur sont d'empêcher tout dysfonctionnement du réseau et d'éviter les risques de pollution, afin de garantir une qualité irréprochable de l'eau.

Il existe plusieurs types de disconnecteur et de dispositifs anti-retour :

  • CA : disconnecteur non contrôlable
  • BA : disconnecteur à zones de pressions réduites contrôlables
  • HA : disconnecteur d'extrémité

  • EA : clapet anti-retour simple contrôlable
  • EC : clapet anti-retour double contrôlable

  • DA : soupape anti-vide en ligne

Cliquez pour agrandir


La Norme européenne EN 1717 inspirée des méthodes MONTOUT, permet de choisir le dispositif de protection le plus adapté, en fonction de l'analyse des risques réalisée.

Le disconnecteur doit être installé à chaque endroit du réseau public ou privé pouvant présenter un risque de pollution de l'eau potable : chaufferie, piscine, industrie, artisanat, hôpitaux, agriculture, chimie, services mortuaires, etc.

Cet organe de protection doit être vérifié et entretenu suivant des fréquences et des modalités définies par la réglementation en vigueur.